Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Criminalisation financière : une autre mondialisation

Alain Bauer Professeur de criminologie, Conservatoire national des arts et métiers (CNAM), New York, Beijing.


Alain Bauer rappelle le rôle que joue la criminalité financière dans une économie mondialisée. L’argent sale représenterait selon le FMI (Fonds monétaire international) entre 1 % et 5 % du PIB mondial. Il montre à travers quelques cas emblématiques

Alain Bauer rappelle le rôle que joue la criminalité financière dans une économie mondialisée. L'argent sale représenterait selon le FMI (Fonds monétaire international) entre 1 % et 5 % du PIB mondial. Il montre à travers quelques cas emblématiques la dimension criminelle de certaines crises financières. Le système financier n'est plus seulement victime de la criminalité, certains de ses membres en sont parties prenantes, profitant de tous les interstices laissées par les États. La criminalité profite de la faiblesse des États, à travers notamment l'argent de la drogue, pour s'organiser en force, parfois militaire, capable de les confronter. La finance est-elle victime ou complice de cette face noire de la mondialisation ?

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+