Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

De la « corruption » aux « corruptions » : pluralité des perceptions et des interprétations

Pierre Lascoumes Directeur de recherche, CNRS, Centre d’études européennes, Sciences Po.


Pierre Lascoumes présente à partir d’un certain nombre d’enquêtes réalisées dans un cadre européen la pluralité des perceptions actuelles de la corruption, notion complexe qui ne peut plus être abordée comme par le passé exclusivement

Pierre Lascoumes présente à partir d'un certain nombre d'enquêtes réalisées dans un cadre européen la pluralité des perceptions actuelles de la corruption, notion complexe qui ne peut plus être abordée comme par le passé exclusivement en termes moraux. Différents modèles culturels de la relation entre élus et citoyens coexistent et les perceptions varient entre les élites politiques et les citoyens. Appliquée à la France, l'analyse fine des zones de consensus et de dissensus présentée par l'auteur permet de distinguer les pratiques largement réprouvées, fréquemment tolérées et un vaste ensemble de pratiques dont le degré de gravité est controversé. L'étude fait apparaître une France plus tolérante que d'autres pays européens à l'égard des arrangements, combines et autre favoritisme, tout en soulignant la diversité des attitudes face à la corruption.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+